Adrien, plus connu sous le nom de Snarow a intégré l’équipe de KYKLOS. Capitaine de la team Fortnite, joueur, relai avec la partie Business… Nous souhaitions le mettre en avant, et quoi de mieux qu’un bel article ! Enjoy ! 

Ses réseaux sociaux : Twitter & Twitch (bientôt en ligne !) 

KYKLOS : Salut Snarow ! Merci de nous accorder cette interview ! Tout d’abord, comment vas-tu ?

Salut KYKLOS ! Merci à vous, c’est avec plaisir ! Ça va plutôt bien, un peu fatigué puisque ça fait 1 mois que l’extension de WoW est sorti et que j’accroche toujours autant ce jeu. De plus, il y a Fortnite, KYKLOS et les obligations personnelles à gérer à côté… C’est le sommeil qui en subit donc les conséquences !

K : Peux-tu te présenter à la communauté ? Qui es-tu et quel a été ton parcours pour en arriver où tu es aujourd’hui ?

Bien sûr ! Je m’appelle Adrien, j’ai 22 ans, j’habite sur Paris, comme la plupart des gens de ce milieu, je suis passionné de jeux vidéo depuis tout petit. J’ai commencé avec Warcraft III vers 8 ans et la bêta de WoW vers 9 ans. J’ai très vite fait des raid et pris goût au contenu HL dans la plupart des jeux. Je ne me suis pas arrêté d’y jouer si ce n’était occasionnellement pour un CS:source ou un Call of Duty de temps en temps.

En parallèle j’ai suivi un cursus classique où j’ai fini par passer un bac S sans mention. J’ai enchaîné avec l’ISG, une école de commerce à Paris, et au même moment je me suis intéressé à League of Legends pendant quelques années. J’ai gentiment climb jusqu’en D5 puis j’ai dû allé en Californie faire un semestre à l’étranger en Université. En rentrant j’avais perdu un peu d’intérêt pour le jeu et par nostalgie je suis retourné sur WoW au début légion à un niveau top 10 FR sans prétention.

Finalement Fortnite a vu le jour ! Au même moment j’étais parti finir mon M2 au CNAM en innovation, entreprise et société à Paris. Je n’étais pas spécialement motivé à ré-apprendre un jeu, en plus de devoir suivre les cours, mais l’influence de mes amis était insoutenable… Me voilà donc manager de l’équipe Fortnite pour KYKLOS !

K : Qu’est-ce qui t’a plu dans le projet KYKLOS ? Qu’est-ce qui t’a convaincu de rejoindre l’aventure et de continuer encore aujourd’hui ?

Je pense que comme beaucoup de passionnés de jeux vidéo, le rêve de chacun serait de pouvoir en vivre. Que ce soit via le streaming, via le game design, les compétitions, etc. Même si, plus jeune, je ne le conceptualisais pas ce rêve sous cette forme. C’est un peu mon rêve de gosse de pouvoir vivre d’un travail en relation direct avec le jeu vidéo.

KYKLOS c’est la concrétisation de ce rêve quelque part. Le projet est pensé pour des gamers par des gamers, toute l’équipe est pleine de bonne volonté et se donne tous les moyens pour réussir.

Ce qui m’a convaincu et qui me donne envie de continuer c’est simplement parce que je ne vois pas le projet échouer. Je suis persuadé à 100% de la réussite de KYKLOS. Je ne saurais évidemment pas dire à quelle échelle le projet sera adopté par les joueurs mais je suis certain que nous serons capables d’aller jusqu’au bout.

K : Qu’est-ce que ça implique, notamment au quotidien, d’être capitaine et manager de l’équipe KYKLOS ?

Chez KYKLOS, j’ai en partie un rôle de conseiller sur les directions que peuvent prendre le projet sur le plan/gaming esport, mais aussi un rôle d’intermédiaire entre la partie « projet KYKLOS » et la partie « esport KYKLOS » (sur Fortnite). Je tiens informé Basile et Rémy du déroulement du recrutement et de l’entraînement. Je fais remonter les différentes remarques ou requêtes que peuvent avoir l’équipe. A l’inverse, j’informe aussi les joueurs à chaque fois que KYKLOS franchi de nouveaux caps dans sa progression. C’est une façon de les impliquer dans le projet et pas seulement qu’ils aient le sentiment de jouer pour une marque comme n’importe qu’elle autre marque.

A côté, à travers mon rôle de manager, mes objectifs sont de monter et gérer la line up, c’est à dire de trouver et tester les joueurs qui correspondent le mieux à notre état d’esprit et à notre niveau de jeu. Par la suite je prends régulièrement contact avec chacun d’eux pour veiller à que tout ce passe au mieux. Ce rôle implique aussi de gérer les plannings d’entraînement et de streaming selon les disponibilités de chacun ainsi que de trouver des scrims/LAN pour l’équipe. Cela dit chacun est particulièrement motivé et certains prennent déjà l’initiative de trouver des scrims auxquels participer et viennent m’en parler.

Sinon, en tant que capitaine je me dois évidemment de rester à niveau pour coller à celui de mon équipe. Il est important aussi de poser les bonnes questions pour que chacun puisse se remettre en question aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’équipe et veiller à ce que nous ne cessions de progresser.

K : Tu dois trépigner d’impatience à l’idée d’aller en LAN avec ce jeune roster, je me trompe ?

Evidemment on commence à compter les jours avant les prochains évènements puisque c’est la finalité de tout ce pourquoi les joueurs se donnent à fond, mais c’est aussi beaucoup d’appréhension. Ça sera un premier event pour nous en tant qu’équipe, et pour moi en tant que capitaine. J’espère que tout se passera comme prévu, que chacun sera au maximum de ses capacités et qu’on en sortira encore plus motivé pour ce qui nous attend à l’avenir peu importe les résultats !

K : Qu’est-ce que tu penses de l’esport sur Fortnite ? En termes de perspectives, de visibilité, d’opportunités etc.

Je suis assez partagé. D’une part, je trouve l’équipe Epic games incroyable. Le jeu change en permanence, les décisions prises quant aux formats des compétitions sont toujours très intelligentes à mes yeux. Je suis très impressionné de ce qu’ils arrivent à produire en général.

D’autre part, le jeu à très vite explosé, est-ce que cela veut dire qu’il retombera aussi vite ? De plus, il est très vite devenu élitiste vis à vis du niveau nécessaire pour s’amuser sur le jeu. Cela a véritablement divisé la foule entre ceux qui accrochent Fortnite et les autres. Ces mêmes amis, dont je parlais plus tôt, qui m’ont convaincu d’essayer Fortnite, ont tous arrêté de jouer parce que le niveau de jeu, notamment les builds fight les empêche littéralement de prendre du plaisir en jouant tout en restant casual par exemple.

En définitif, le jeu actuel me fait me poser beaucoup de questions mais je pense que Epic games sait très bien ce qu’ils font et qu’ils sauront prendre les bonnes décisions pour mener leur barque.

K : Quelles sont tes ambitions pour les prochaines années ? (Par rapport à KYKLOS mais par rapport au reste aussi)

Il est difficile de se projeter en années dans un milieu aussi mouvant qu’est l’esport/gaming mais j’espère qu’elles resteront les mêmes qu’aujourd’hui, c’est à dire tout faire pour que KYKLOS atteigne ses objectifs actuels et futurs ! Sinon, à titre plus personnel, faire mon mémoire ça serait pas mal aussi.

K : Merci d’avoir répondu à nos questions. On te laisse le mot de la fin. Feel free !

Merci à tous ceux qui suivent KYKLOS, continuez de nous suivre, parlez-en autour de vous, restez informés des nouveautés qui arrivent et merci de croire EN NOTRE PROJET !

 

L’application est disponible en bêta ! Alors rejoins la meute ! 

Leave A Comment