KYKLOS à la VGA. Une chose est sûre, les fans d’esport et de jeux vidéo ne se doutent pas de ce que cela fait d’être en LAN en tant qu’exposant mais également en tant que compétiteur. S’être engagé dans un projet qui nous tient à cœur, avoir mobilisé des équipes compétitives autour de nous, des personnes volontaires et enthousiastes, dans un milieu qui nous passionne tous, c’est vraiment quelque chose de magique. Les mots sont faibles pour décrire la tornade d’émotions que nous avons ressenti durant ce long weekend. Mais nous allons malgré tout va faire partager tout ceci dans cet article.

 

Vendredi

Nous arrivons la veille de l’ouverture au public, dans cet immense hall vide. Les installations ont tout juste démarré et commencent petit à petit à ressembler à quelque chose. Pour la première fois de notre vie, nous organisons le petit espace qui nous sera dédié pendant toute une convention. Scoup nous prête généreusement des PC, des écrans, des souris, des casques. Notre voisin de stand nous prête quelques chaises gaming qu’ils sont venus présenter pendant la convention.

Du côté de la zone joueur, nos esportifs installent leur set up, testent leur connexion ainsi le jeu, vérifient la jouabilité des tables où ils sont situés. Autant tout vérifier afin d’arriver sereinement demain matin, et a priori tout va bien. Notre roster Fortnite a donc tout pour pouvoir performer dans de bonnes conditions le lendemain, tandis que les « VRP » de KYKLOS ont terminé d’installer le stand pour accueillir les curieux.

 

Samedi

Matin 

Après une nuit finalement assez courte, nous arrivons à la Cité des Congrès de Valenciennes à 8h30 pour un tournoi devant commencer à 10h. La journée commence de manière mitigée. En effet, nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est que depuis cette nuit, l’application KYKLOS est disponible sur l’Apple Store (elle l’était déjà sur le Google PlayStore) et peut donc être téléchargée par les utilisateurs d’iPhone. C’est un grand soulagement pour nous, d’autant plus que cette possibilité arrive au meilleur moment.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’à cause d’une mise à jour nocturne, tous les joueurs Fortnite doivent updater leur jeu, or quand plus de cent personnes opèrent la mise à jour en même temps, le débit internet s’en trouve grandement réduit. Le tournoi Fortnite commencera finalement avec 4 heures de retard.

Du côté de notre équipe League of Legends, la journée commence difficilement puisqu’ils tombent d’entrée contre Lunary et Vitality Academy. Sur le stand ça ne chôme pas non plus. L’application est présentée à tous les curieux et permettons aux plus jeunes de tester Fortnite ou League of Legends sur des PC hyper performants dans des chaises gaming adaptées. Nous alternons entre discussions, récupération de mail et visionnage du stream KYKLOS pour observer notre équipe pendant ses games.

Juste à côté du stand, nous avons la chance d’être juste à côté de la boutique Solary. Les équipes LOL de Solary et Lunary sont juste au bord de la zone joueurs, ce qui nous permet de voir tous les membres de la structure « libérée » basée à Tours.

Après-midi 

La journée est épuisante pour tout le monde. Les matchs s’enchainent pour nos équipes, face à des joueurs d’un niveau toujours plus élevé. Les divers tournois sont par ailleurs perturbés par un concert donné de l’autre côté de la salle par une autre organisation que celle de la LAN. Ça n’a l’air de rien, mais cela perturbe grandement les joueurs car le bruit se répercute jusque dans les micros, qui éprouvent beaucoup de difficultés à communiquer entre eux et à déceler les bruits in-game. Certes, il est agréable pour les nostalgiques de pouvoir hurler des génériques de dessins animés tels que Bioman, Goldorak ou encore DragonBall Z. Mais quand on fait de l’esport, c’est plus désagréable qu’autre chose.

 

Sur le stand, quand on ne s’occupe pas des jeunes joueurs présents, nous discutons avec des personnes du milieu, on réalise des interviews (que vous aurez la chance de lire dans les prochaines semaines rassurez-vous), on échange à propos de la scène esportive, du business, de l’avenir. Les rencontres, quelle qu’elles soient, rivalisent d’intérêt et on espère pouvoir recroiser ces personnes formidables aux vies/carrières si particulières.

 

Notre équipe LOL ne se qualifie malheureusement pas pour le tournoi le dimanche, mais repart satisfaite de cette première expérience en LAN. L’équipe Fortnite, après avoir passé une journée compliquée, se retrouve dos au mur. Pour pouvoir accéder à une poule d’un niveau correspondant à leurs ambitions, ils doivent faire un top 1 avec 10 kills. Sur le papier, on en était plutôt loin. Mais à force de regarder leurs propres games précédentes, d’apprendre de leurs erreurs, ils arrivent sur cette dernière game de la journée avec un état d’esprit revanchard et des sens aiguisés.

C’est au terme d’une game pleine de rebondissements et de la performance exceptionnelle du capitaine/coach/manager de l’équipe, Adrien « Snarow » Bartha, qui nous gratifie de 9 kills à lui seul, que l’équipe finit cette game en Top 1 avec 11 kills ! C’est donc euphoriques et en ayant sauvé la journée que nous rentrons nous coucher.

 

 

Dimanche

Nous arrivons à la LAN en ce dimanche matin le pas assuré mais tranquille. Le stand est d’ores et déjà prêt. Le set-up des joueurs Fortnite aussi. Ils peuvent partir directement en game d’échauffement. Comme l’event n’a pas encore ouvert au public, c’est très calme dans tout le hall du tournoi. On n’entend que quelques cris de temps en temps du côté du tournoi LOL où les games ont commencé très tôt, aux alentours de 8h40.

C’est finalement le moment le plus agréable de la LAN pour nous car nous pouvons profiter pleinement de l’aspect esportif de notre activité, dans le calme, derrière des joueurs que nous sommes fiers de voir porter nos couleurs. Même moi je vois certains de mes clichés s’envoler. Je pensais que les vrais « g@m3rs » étaient incapables de se lever le matin. Et encore moins d’être opérationnels intellectuellement et mécaniquement parlant. J’avais manifestement tort. J’ai devant moi une centaine de joueurs qui se donnent à fond pour un seul et même objectif : la victoire.

 

La journée est rythmée par les interviews planifiées la veille (vraiment, vous allez apprécier) et par les retours chez eux de certains d’entre nous. Finalement, la team Fortnite finira 37ème, Top 1 de la Poule Amateur, et nous sommes très fiers d’eux.  La LAN s’achève par le rangement… Les dernières conversations… Les regards fatigués mais satisfaits de l’expérience incroyable que nous venons de vivre. On ne sait pas encore si on refera une LAN. Mais toujours est-il que nous venons de constituer des souvenirs impérissables et avons fait des rencontres qui nous marquerons pendant des années.

 

L’application est disponible en bêta ! Alors rejoins la meute ! 

Leave A Comment