Lors de notre visite au Six Major Paris organisé par Ubisoft, nous avons rencontré Bryan Tebessi. Plus connu sous le nom de Elemjze, il est joueur professionnel pour la structure Team Secret

Il a accepté de répondre à nos questions ! 

 

KYKLOS : Salut Bryan ! Merci de nous accorder cet interview. Est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaîtraient pas et nous décrire un petit peu ton parcours s’il te plaît ?

ELEMZJE : Je m’appelle Bryan Tebessi, mon pseudo c’est Elemzje et j’ai 22 ans. Je suis joueur professionnel sur Rainbow Six Siege. Je joue au jeu depuis sa sortie et j’ai atteint le niveau de la ProLeague très peu de temps après. Cela fait maintenant trois ans que je joue tous les jours au jeu.

 

K : Au moment de la sortie du jeu, la communication avait été un peu chamboulée avec les attentats en France. Comment toi as-tu découvert la licence ? Tu étais déjà familier de l’univers Rainbow ?

E : A l’origine, j’étais sur Counter Strike : Global Offensive. A l’époque je travaillais dans une chaîne de bar spécialisée dans le jeu vidéo et l’esport qui s’appelle Meltdown, et Ubisoft avait conclu un partenariat avec eux pour promouvoir le jeu dans tous les bars Meltdown de France. Un soir on m’a dit qu’un nouveau FPS allait sortir et qu’il fallait constituer une équipe de 5 joueurs pour un tournoi au Meltdown de Bordeaux. J’ai testé le jeu, j’ai créé mon équipe, on a remporté le tournoi, en finale contre Grenoble.

En tout cas j’ai très vite accroché, j’ai beaucoup joué à la bêta etc. Donc dès la sortie du jeu je me suis lancé dessus. Certes il n’y avait pas beaucoup de compétitions à l’époque, donc j’ai un peu hésité à lâcher CS:GO. Mais le jeu me plaisait donc je me suis donné à fond dessus en me disant “On verra bien où cela me mènera”.  

 

K : Justement, est-ce que tu es satisfait de ta progression sur le jeu ?

E : J’en suis très satisfait. Honnêtement, le premier mois j’étais mauvais. Enfin, c’est surtout que j’étais entouré de joueurs très bons, qui ont rapidement compris le jeu, notamment Panix, RavaN etc. J’ai beaucoup appris d’eux, les mécaniques du jeu notamment. Ensuite j’ai ramené toute mon expérience CS, l’aim, des choses comme ça. Il ne me restait plus qu’à connaître parfaitement les personnages et leurs counters.

 

K : Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir joueur professionnel ?

E : Depuis que je suis tout petit, j’en rêve. J’ai toujours été compétitif, je jouais même quand mes parents ne voulaient pas, être le meilleur c’était mon but. Dès que j’ai eu mon appart, je me suis mis à jouer tout le temps, sans personne pour m’embêter. J’ai fait confiance à Ubisoft sur leur capacité à faire de Rainbow quelque chose de gros. C’était un véritable pari car quand je me suis lancé sur le jeu, je n’avais aucune solution de repli.

 

K : Décris-nous un peu la vie que tu mènes au quotidien avec Team Secret ?

E : Team Secret a une gaming house mais les joueurs Rainbow n’y sont pas en permanence chacun a son logement. Le matin je me lève vers 10h. De 13h à 18h je stream. Ensuite je prends du temps pour moi jusqu’à environ 20h-21h, et on part s’entraîner avec les coéquipiers, faire des scrims etc. Quand on approche de gros évènements, on s’organise des réunions stratégiques de 2-3h pour mieux connaître le jeu, et le soir on joue contre d’autres équipes.

 

K : Tu pousses beaucoup ton activité de streaming ? Comment gères-tu les deux ?

E : Je suis très focalisé sur la partie joueur professionnel. Le streaming me permet de jouer et de transmettre mes connaissances sur le jeu. Je veux être pédagogue et je partage ma vision du jeu. J’essaye de répondre à toutes les questions du chat.

 

K : Quel est le type de contrat pratiqué dans les teams R6 ?

E : Ca varie selon les structures. certaines ne jurent que par le statut d’auto-entrepreneur pour le joueur. Nous, nous avons de vrais contrat avec un salaire à la fin du mois.

 

K : Est-ce que tu peux avoir des sponsors personnels ou tu es attaché à la marque Team Secret ?

E : Les joueurs sont représentants de la marque Team Secret, mais par exemple dans le cadre de mon stream, rien ne m’empêche d’être sponsorisé par quelqu’un d’autre, tant que ce n’est pas un concurrent d’un des sponsors de Team Secret. Mais personnellement le stream c’est plus un hobby qu’une vraie activité dont je cherche à tirer un revenu. Je suis principalement joueur pro.

 

K : Le rythme des joueurs pro est particulièrement intense. Comment tu arrives à tenir le coup ?

E : C’est vrai que certains matins, t’as pas envie. Mais c’est ton métier, ta vie repose sur ce jeu là donc tu dois être bon, il faut que tu performes sur ce jeu.

K : Quelles sont les prochaines étapes pour l’équipe Team Secret ?

E : Là on va reprendre la deuxième partie de la ProLeague donc beaucoup de travail en perspective, beaucoup d’entraînement, et essayer de se qualifier pour l’Invitationnal de février !

 

K : Rainbow Six Siege a connu un croissance exponentielle du nombre de joueurs et ses statistiques de viewership sur les compétitions sont plus qu’encourageantes. Est-ce que tu penses que c’est un jeu qui pourra tenir sur la scène compétitive ?

E : Je pense que le jeu peut s’installer sur la durée. Le renouvellement trimestriel de la méta est très important, cela évite l’essoufflement du jeu et ça te pousse à travailler en permanence et à créer de nouvelles choses. Autre chose que j’aime beaucoup, ce sont les cartes.

K : Certains analystes pensent que R6 peut remplacer CS:GO. Quel est ton opinion là dessus ?

E : Je ne pense pas que R6 remplacera CS par contre ça peut l’égaler. Il faut bien garder à l’esprit que ce sont deux jeux différents, faits par des éditeurs différents. Sur CS, le skill individuel est primordial, l’aim particulièrement. C’est très rare de faire gagner une map à ton équipe à toi tout seul. C’est cet aspect teamplay qui me plaît beaucoup sur le jeu.

 

K : Est-ce que tu as un conseil à donner à des joueurs qui souhaitent devenir pro ?

E : Bien évidemment il faut jouer, beaucoup, s’entraîner, mais surtout croire en soi, se donner les moyens de ses ambitions. Si vous sentez que vous pouvez faire quelque chose sur le jeu et que vous êtres prêts à faire les sacrifices nécessaires, foncez.

 

K : Merci beaucoup Bryan !

E : Merci à vous pour cette interview.

 

 

L’application est disponible en bêta ! Alors rejoins la meute !

Leave A Comment