En 2015, l’entreprise chinoise Tencent a finalisé sa prise de pouvoir sur le capital de Riot Games. Cette nouvelle eu l’effet d’une bombe puisque c’était la première entrée d’un géant chinois sur le marché du jeu vidéo, qui plus est en achetant le studio de développement du jeu le plus populaire à l’époque, et notamment avec la plus grosse audience esportive. Seulement, peu de personnes en Occident avaient déjà entendu parler de ce géant de l’Empire du milieu, et même encore aujourd’hui, si vous n’êtes jamais allé en Chine, il sera très difficile pour vous de vous représenter la puissance, l’omniprésence de Tencent dans la plus grosse économie du monde. Mais ne vous inquiétez-pas, nous sommes-là pour vous.

 

Afin de mieux se représenter ce qu’est Tencent, il suffit de comparer avec des éléments que nous avons en Occident. En Europe et surtout aux Etats-Unis, nous parlons des quatre géants de l’internet et des nouvelles technologies par l’acronyme GAFA : Google, Apple, Facebook, Amazon. En Chine, il existe le même quatuor, d’une puissance financière équivalente, mais dont on parle finalement très peu, les BATS : Baidu (moteur de recherche), Alibaba (e-commerce), Tencent (réseau social, entre autres) et Sina (réseau social également). De la même manière, les GAFA et les BATS se sont faits connaître sur un secteur d’activité, mais se sont désormais très largement étendus à d’autres domaines : cloud computing, moyen de paiement, assurance, IA, Big data etc.

C’est exactement le cas de Tencent. Tencent est le créateur du réseau social le plus utilisé en Chine, appelé WeChat, englobant plus d’un milliard d’utilisateurs, quand le second atteindra 400 millions d’ici deux ans. Cela signifie que Tencent possède la data de tous ses utilisateurs, a le contrôle sur ce qu’ils voient sur leur fil d’actualité. C’est un pouvoir immense sur une audience gigantesque.

Mais Tencent, ce n’est pas seulement le Facebook ou le WhatsApp chinois. Bien évidemment, il en reprend les fonctionnalités de base telles que le partage de photos, une messagerie, des publications de « moments » etc. Mais c’est également un moteur de recherche extrêmement similaire à Google et le deuxième le plus utilisé en Chine. WeChat est aussi le deuxième moyen de paiement en Chine, après le paiement en espèces. En effet, la Chine n’appréciant guère le concept de carte de crédit et de découvert, les cartes existent, mais peu de commerçants sont équipés de TPE lecteurs de carte. En revanche, ils sont tous équipés de TPE lecteurs de QR Code sur téléphone, ou à l’inverse, proposent un QR à scanner pour écrire soi-même le montant et être débité, non pas sur son compte en banque, mais sur son compte WeChat. Imaginez qu’une seule entreprise contrôle 50% de toutes les cartes de crédit d’1,4 milliards de personne et ait accès à toutes les informations financières liées à cette « carte ».

 

WeChat est également une plateforme d’e-commerce. En effet, chaque contenu sponsorisé sur le réseau est immédiatement lié à une plateforme d’achat hébergée par Tencent, pas besoin d’aller sur un autre site.

WeChat a également envahi la vie des chinois par la multitude de services que l’application propose : gps, traduction, location de « shared bike », paiement de ses amendes et de ses factures, livraison de nourriture ou de biens en tout genre …

Enfin, c’est également WeChat qui fournit les sites/applications équivalent à Youtube ainsi qu’à Deezer/Spotify. Rien que ça !

En somme, WeChat est incontournable en Chine. Et Tencent compte bien asseoir sa position en réalisant des investissements dans des secteurs tels que la blockchain, l’intelligence artificielle, mais également en créant ex nihilo le système de santé chinois. Une de leurs filiales s’est lancée dans l’ouverture de 400 cliniques à travers le pays, et les patients pouvaient prendre rendez-vous, avoir des consultations à distance et régler leurs dépenses via … WeChat !

 

Bien évidemment, ce qui nous intéresse vraiment, ce sont les investissements que le géant chinois compte effectuer dans League of Legends et dans l’esport de manière générale. Et bien vous n’allez pas être déçus. Tencent prévoit des investissements dans l’esport à hauteur de 15 milliards de dollars d’ici cinq ans. 15 milliards ! Cela implique la création de multiples tournois, l’établissement de proleagues, mais également la construction, en Chine, de véritables « Esport Parks », des stades dédiés aux compétitions de jeux. Cela ne concerne pas que League of Legends. Le marché chinois est majoritairement lié aux jeux mobiles. Or Tencent est propriétaire de Honor of Kings et d’Arena of Valor, les deux MOBA les plus populaires en Chine, ainsi que de Supercell, le développeur finlandais de Clash Royal.

 

Comme vous pouvez le constater, Tencent est véritablement tentaculaire, avec plus de 1000 filiales, et possède un pouvoir gigantesque au sein de la Chine. L’investissement dans l’esport et dans LOL est un fait marquant de la stratégie d’extension de leur empire au monde entier, tout en participant au développement de la Chine.

 

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur l’arrivée de Tencent sur la scène esportive mondiale. Son apport sera-t-il bénéfique ou est-il à craindre ?

 

L’application est disponible en bêta ! Rejoins la meute ! 

Leave A Comment