Salut la meute ! Quelle belle semaine pour l’esport ! Beaucoup d’évènements, de tournois se sont achevés récemment, et comme cela fait longtemps que nous ne vous avons pas tenus au courant des news esport, voici, un petit article résumant les plus grosses actus qu’il ne fallait pas manquer.

LOL : G2 remporte le summer split en LEC !

Quelle saison pour G2 esport ! La structure fondée et dirigée par le fameux « Ocelot » n’en finit pas de dominer la scène League of Legends. Après avoir entamé la saison 9 sur un changement brutal de roaster, avec l’arrivée de Caps, meilleur midlaner européen pour la plupart des analystes, et le replacement de Perkz au poste d’ADC, alors qu’il était également considéré comme l’un des meilleurs midlaners. A force de travail et de construction d’un vrai esprit d’équipe, cette équipe constituée d’individualités fortes, aux égos peu discrets, a su trouver la formule adéquate pour rouler sur presque tous ses adversaires.

Fort de son titre de vainqueur du MSI 2019, les hommes en bleu et noir viennent à nouveau conquérir l’Europe, en remportant le Summer Split en LEC. C’est à la suite d’un affrontement âpre avec Fnatic en finale (3-2) que G2 remporte son sixième titre de champion de la ligue européenne.

Notons que cette nouvelle victoire permet à Perkz, d’être le joueur le plus titré individuellement en ligue européenne. En effet, il a participé à tous les titres de G2 sur la scène League of Legends. Et bien qu’il soit souvent décrié pour son comportement online et offline, notamment sur les réseaux sociaux, force est de constater un talent et une abnégation sans faille qui lui permettent aujourd’hui d’accrocher un nouveau titre, malgré un changement de rôle.

G2 fait désormais figure d’homme à abattre pendant les championnats du Monde qui se dérouleront en Novembre en Europe. L’an dernier, suite à la faible performance des équipes coréennes, et la présence de Fnatic en finale, la plupart des analystes considéraient que « the gap is closing » sous-entendu que la domination esportive des équipes asiatiques et notamment coréennes devaient être remise en question. Il faut bien admettre qu’avec ses performances, G2 semble parti pour réaliser une très bonne performance aux Worlds. Et peut être, qui sait, même se prêter à rêver d’un titre mondial.

Bien que notre chauvinisme régional serait très satisfait de ce résultat, il faut cependant garder à l’esprit la bonne forme du triple champion du monde, T1 (ex-SKT T1). Le renouvellement du roaster, avec l’arrivée de mastodontes tels que Mata (Supp) et Khan (Top), et la découverte de joueurs plus jeunes mais au combien talentueux que sont Clid (Jungle) et Teddy), a permis à la structure de repartir sur des bases plus saines. L’affrontement entre les deux équipes sera donc fortement attendu, et ces Worlds s’annoncent particulièrement serrés et intéressants à regarder.


Le renouvellement du roaster, avec l’arrivée de mastodontes tels que Mata (Supp) et Khan (Top), et la découverte de joueurs plus jeunes mais au combien talentueux que sont Clid (Jungle) et Teddy), a permis à la structure de repartir sur des bases plus saines. L’affrontement entre les deux équipes sera donc fortement attendu, et ces Worlds s’annoncent particulièrement serrés et intéressants à regarder.

CS:GO : Astralis remporte le StarLadder de Berlin

Cette semaine se déroulait le Major CSGO à Berlin. On a pu assister à la confirmation de la domination de la structure danoise Astralis. En effet, il s’agit là de leur troisième victoire d’affilée lors d’un tournoi Major de la saison. Par ailleurs, leur domination était telle, que lors des phases finales de la compétition, ils n’ont lâché aucune map. Aucune équipe n’a été capable de scorer une carte entière contre cette équipe.

Décriés pour leur style peu spectaculaire, ils se démarquent par leur efficacité et une maîtrise de l’utilisation du stuff inégalable.

Cette édition du tournoi avait attiré notre attention suite à la qualification pour ces phases finales de la structure française Vitality. Assez jeune sur la scène CS, Vitality a néanmoins réussi à se qualifier là où personne ne l’attendait. Il s’agit déjà d’une performance en soi. Malheureusement, le chemin de l’équipe en jaune et noir s’est arrêté prématurément… Une défaite 2-1 contre Avangar, qui finira finaliste du tournoi. Cela présage cependant un brillant avenir pour le roaster sur la scène ultra compétitive de CSGO.

Tekken : la médaille d’argent pour un français à la Dreamhack Montreal

Peu connu sur la scène esportive jusqu’à présent, le français AIFa s’est démarqué en réussissant à finir deuxième du tournoi. La compétition ne comptait certes pas pour le Tekken world Tour, mais beaucoup des habitués des grandes scènes étaient présents. Notre français s’inclinent sans appel contre le coréen JDCR, déjà vainqueur de l’Evo et du Tekken World Tour. Ses performances seront donc à surveiller à l’avenir !

L’application est disponible sur le store ! Rejoins la meute !

Leave A Comment